noscript

Please Wait...

Venezuela: nouvelle tentative de coup d’État déjouée… «Israël» et USA accusés

Venezuela: nouvelle tentative de coup d’État déjouée… «Israël» et USA accusés
folder_openAmériques access_timedepuis 3 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Le gouvernement vénézuélien a déjoué une nouvelle tentative de «coup d’État» militaire, a annoncé mercredi le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez.

Le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, a affirmé que le gouvernement vénézuélien avait déjoué une nouvelle tentative de «coup d'État» militaire.

«Nous avons assisté à toutes les réunions de planification du coup d’État», a déclaré le ministre, évoquant l’activité d’agents gouvernementaux qui ont suivi la préparation de cette tentative de renversement de Maduro et son remplacement par un général.

Le coup d'État, impliquant des militaires actifs et en retraite, devait avoir lieu entre dimanche et lundi, a précisé le ministre.

Il a diffusé une vidéo dans laquelle le premier lieutenant fait ses aveux et assure que le projet de coup d’État aurait dû être exécuté avec le soutien des forces militaires israéliennes et américaines.

Colombie, Chili et USA accusés

Jorge Rodriguez a accusé l'ancien chef du renseignement du Venezuela, le général Cristopher Figuera, parti en Colombie après le soulèvement raté du 30 avril contre Nicolas Maduro et arrivé lundi aux États-Unis, d'avoir levé «des centaines de milliers de dollars» pour financer cette opération.

Le Venezuela a accusé la Colombie, le Chili et les États-Unis d'être liés à cette tentative de coup d'État.

Ainsi, Jorge Rodriguez a nommément mis en cause les Présidents colombien et chilien, Ivan Duque et Sebastian Pinera, ainsi que le conseiller à la sécurité nationale américain, John Bolton.

Une tentative de coup d'État avait déjà été lancée dans le pays le 30 avril.

Organisée par le chef de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido, à la base militaire de Francisco de Miranda connue également sous le nom de La Carlota, elle aurait dû servir de «justification pour une intervention militaire américaine» au Venezuela, avait alors estimé, dans un entretien accordé à Sputnik, l'analyste vénézuélien Sergio Rodriguez Gelfenstein.

Comments

//