noscript

Please Wait...

«Téhéran doit poursuivre son retrait progressif de l’accord nucléaire», dit Rohani

«Téhéran doit poursuivre son retrait progressif de l’accord nucléaire», dit Rohani
folder_openIran access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec sites web

Le président iranien Hassan Rohani a déclaré samedi que la République islamique avait l'intention de continuer à s'affranchir de l’accord sur le nucléaire en raison du manque de coopération des autres pays partenaires.

Les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement en mai 2018 de l'accord nucléaire iranien signé en 2015 et ont rétabli une batterie de sanctions économiques contre l'Iran.

Téhéran avait déjà menacé le mois dernier de se retirer progressivement de l'accord à moins que les cinq parties restantes au pacte --l'Allemagne, la France, le Royaume-Uni, la Chine et la Russie -- ne l'aident à contourner les sanctions américaines qui visent notamment ses secteurs pétrolier et financier.

Mais M. Rohani a affirmé samedi, lors d'un sommet réunissant notamment la Russie et la Chine à Douchanbé, capitale du Tadjikistan, que l'Iran n'avait pas identifié de «signes positifs» de la part des signataires et poursuivrait donc son retrait progressif.

Lundi, le patron de l'Agence internationale de l'Energie atomique (AIEA) a estimé devant la presse que l'accord était «sous tension» et confirmé que «le rythme de production (d'uranium enrichi) est en augmentation», sans pouvoir donner de chiffre précis.

Dans le même temps, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif avait assuré vouloir «conserver» l'accord, par lequel la République islamique s'engageait à limiter drastiquement son programme nucléaire, mais pointé du doigt la «guerre économique» menée par les Etats-Unis contre son pays et affirmé que ceux qui l'ont lancée ne peuvent s'attendre à «rester en sécurité».

Comments

//