noscript

Please Wait...

Accord trouvé pour un cessez-le-feu à Gaza après deux jours d’agression sioniste

Accord trouvé pour un cessez-le-feu à Gaza après deux jours d’agression sioniste
folder_openPalestine access_timedepuis 6 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed et agences

Les leaders palestiniens à Gaza ont accepté, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 mai, un cessez-le-feu avec “Israël”, après deux jours d'agression israélienne.

A la suite de la médiation de l'Egypte, le cessez-le-feu est entré en vigueur à 4h30, heure locale, ont précisé un responsable du Hamas et un autre du groupe djihad islamique sous couvert d'anonymat.

Un responsable égyptien a également confirmé l'information toujours sous couvert de l'anonymat, tandis qu'une porte-parole de l'armée israélienne n'a pas souhaité faire de commentaire.

L’agression israélienne qui a débuté samedi 4 mai a fait 24 martyrs, dont deux femmes enceintes et une nourisson, et 154 blessés, a affirmé le ministère palestinien de la Santé.

Les chasseurs de l’occupation israélienne avaient violement bombardé le camp de Breij au centre de Gaza, ainsi que les zones de Maghazi, Chouja’iyah, Nseirat, Falouja, Sidara, Beit Lahya, Rafah et Waha dans la bande assiégée.

Près de 700 roquettes ont été tirées depuis samedi de la bande de Gaza en direction de l’entité sioniste en riposte aux agressions de l’occupation. La Résistance a annoncé qu’elle a tiré des missiles Cornet contre un véhicule militaire et un transport de  soldats israéliens , tandis que les médias israéliens ont signalé une tentative d’attaque de drones palestiniens contre des avions  israéliens .

Les combattants de la Résistance palestinienne ont pris pour cible avec leurs missiles les chemins de fer de “Beer-Sheva”, une ville située dans le sud des territoires occupés. L’attaque a totalement paralysé le trafic ferroviaire dans cette ville.

Concernant le trafic aérien, l’aérodrome de “Hecarim” et l’aéroport militaire de “Nifatim”, dans le sud des territoires occupés, ont été la cible des missiles de la Résistance palestinienne.

En mer, “Israël” a fermé une zone libre de pêche en Méditerranée, de crainte de nouvelles frappes au missile de la Résistance.

Selon la chaîne 13 israélienne, les frappes de représailles de la Résistance palestinienne ont largement perturbé la vie quotidienne des colones : tous les refuges ont été ouverts et les réservistes ont été convoqués.

 

 

Comments

//