noscript

Please Wait...

Notre-Dame: enquête ouverte pour des appels aux dons frauduleux

Notre-Dame: enquête ouverte pour des appels aux dons frauduleux
folder_openFrance access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec AFP

Une enquête pour «escroquerie en bande organisée» visant des personnes ayant lancé frauduleusement des appels aux dons pour financer la reconstruction de Notre-Dame a été ouverte vendredi.

Cette enquête a été ouverte à la suite d'une plainte de la Fondation du patrimoine visant des personnes profitant du contexte pour tenter de solliciter frauduleusement des dons en son nom.

Par ailleurs, reçue vendredi à l'Elysée, une délégation de l'Unesco s'est engagée à apporter son soutien à la reconstruction de Notre-Dame, qui pourra, selon l'organisation de l'ONU, s'adapter aux «nouvelles possibilités offertes par l'évolution des technologies».

Emmanuel Macron s'est entretenu à la mi-journée avec la directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay et 11 membres du bureau exécutif de l'organisation basée à Paris, qui ont de nouveau exprimé «l'émotion et la solidarité de la communauté internationale».

Ils ont fait le point sur les aides internationales qui ont afflué depuis lundi soir, avec le ministre de la Culture Franck Riester, le général Jean-Louis Georgelin -- le «Monsieur Reconstruction» choisi par Emmanuel Macron -- et Stanislas de Laboulaye, 72 ans, qui coordonne le volet international de la reconstruction.

Mme Azoulay a indiqué que l'Unesco allait apporter «un soutien concret» grâce à son «expertise technique» liée à sa longue expérience de la restauration d'édifices endommagés et évoqué un événement international dédié à la cathédrale.

Concernant les modalités de la reconstruction de la cathédrale, qui font débat, les responsables de l'Unesco ont rappelé que, selon la doctrine de l'organisation, doivent être «protégée la valeur universelle du site» et «respectées son intégrité et son authenticité».

Mais ce respect ne signifie pas que l'ensemble de l'édifice doit «rester figé». Les textes de référence de l'Unesco reconnaissent ainsi le droit à chaque génération de participer à l'édification du patrimoine de l'Humanité en «s'adaptant au processus naturel et historique de changement et de transformation», en particulier aux «nouvelles possibilités offertes par l'évolution des technologies».

En 2017, douze millions de touristes ont visité Notre-Dame, chef-d’œuvre de l'architecture gothique qui faisait l'objet d'importants travaux depuis plusieurs mois.

Comments

//