noscript

Please Wait...

Jihad

Au Yémen, l’épidémie de choléra redouble d’intensité

Au Yémen, l’épidémie de choléra redouble d’intensité
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 9 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par The Guardian

Les ONG sur place font état de plus de 2000 nouveaux cas de choléra chaque jour au Yémen. Un quart des personnes touchées sont des enfants de moins de cinq ans.

Depuis 2016, le Yémen, ravagé par la guerre, fait face à une terrible épidémie de choléra. Et depuis le début de 2019, la situation sanitaire du pays s’est encore aggravée, alerte The Guardian ce mercredi 17 avril. « Le Yémen est confronté à une résurgence à grande échelle du choléra, avec plus de 137 000 cas suspectés et près de 300 morts lors des trois premiers mois de l’année », écrit le quotidien britannique.

The Guardian affirme que l’épidémie de choléra s’est encore aggravée ces derniers temps, avec plus de 2000 nouveaux cas présumés chaque jour, « soit deux fois plus qu’au début de l’année ». D’après le journal, l’une des principales préoccupations des ONG sur place est qu’un quart des personnes touchées sont des enfants de moins de cinq ans :

La prolifération de cette maladie véhiculée par l’eau a été aggravée par la destruction du système de santé yéménite, dans un pays où 17,8 millions de personnes manquent d’accès à l’eau potable et aux services sanitaires.

Les chiffres avancés par le journal britannique se rapprochent de l’épidémie de choléra qu’a connu le Yémen en 2017 avec un million de cas signalés, contre 371 000 l’année dernière.

The Guardian rappelle que les combats dans le pays n’en finissent pas et que des millions d’habitants souffrent du manque de nourriture et de soins médicaux : « Le Yémen se trouve au bord de la famine. »

Comments

//