noscript

Please Wait...

Fin de la grève de la faim de détenus palestiniens dans des prisons israéliennes

Fin de la grève de la faim de détenus palestiniens dans des prisons israéliennes
folder_openPalestine access_timedepuis 5 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec agences

Les prisonniers palestiniens détenus dans les prisons israéliennes ont mis fin lundi à la grève de la faim qu'ils observaient depuis une semaine disant que leurs revendications clé avaient été satisfaites, a annoncé le Club des prisonniers palestiniens sur sa page Facebook.

Entamée le 8 avril, la grève était suivie dans plusieurs prisons du pays par « environ 400 prisonniers » qui réclamaient l'amélioration de leurs conditions de détention, selon l'ONG.

Les grévistes protestaient en outre contre l'installation de brouilleurs de signaux pour téléphones portables dans certaines prisons. Ils demandaient aussi l'annulation des interdictions de visites pour des centaines de détenus, ainsi que la fin du recours à l'isolement.

Selon le Club des prisonniers palestiniens, un accord a été trouvé pour mettre fin à la grève. Cette ONG indique notamment qu'«Israël» avait accepté d'arrêter de recourir aux brouilleurs.

Selon l'agence de presse palestinienne Wafa, des téléphones publics seront aussi installés dans les prisons.

L'Autorité pénitentiaire israélienne n'a toutefois pas confirmé un tel accord.

Les revendications des prisonniers étaient soutenues par les principales factions politiques palestiniennes parmi lesquelles le mouvement de résistance Hamas.

La dernière grande grève de la faim de détenus palestiniens dans des prisons israéliennes a eu lieu en avril 2017. Quelques 800 prisonniers avaient refusé de s'alimenter. Cet événement avait attiré l'attention des médias sur les conditions de détention des prisonniers palestiniens. Un scénario dont «Israël» veut éviter la répétition.

Comments

//