noscript

Please Wait...

«Israël»: la commission électorale valide la victoire du «Likoud», qui remporte 36 sièges

«Israël»: la commission électorale valide la victoire du «Likoud», qui remporte 36 sièges
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 7 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec i24NEWS

La «commission électorale centrale» a confirmé la victoire du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, lors de la publication jeudi soir des résultats définitifs du scrutin qui s’est tenu mardi.

Le parti de droite «Likoud» obtient finalement 36 sièges (26,45% des voix), soit un de plus que ce qui avait été annoncé au lendemain des élections. Il s’agit de son meilleur résultat depuis 2003.

Le score de son principal rival, la formation centriste «Bleu Blanc», est confirmé avec 35 sièges (26,11%), alors que les leaders du parti ont reconnu leur défaite mercredi soir.

Arrive en troisième position le parti ultra-orthodoxe «Shas» avec huit sièges, suivi de l’autre parti de la même obédience, «Judaïsme unifié de la Torah», qui obtient sept mandats, soit un de moins de ce qui avait été annoncé.

Le parti arabe «Hadash-Ta'al» et le parti travailliste obtiennent tous les deux six sièges. Il s’agit du score le plus faible jamais enregistré pour le grand parti de la soi-disant «gauche israélienne».

L’«Union des partis de droite» et le parti «Yisrael Beitenou» d’Avigdor Lieberman obtiennent cinq mandats, suivis du parti de centre droit «Koulanou», du parti de gauche «Meretz» et du second parti arabe «Ra'am-Balad», qui obtiennent tous quatre sièges.

Sauf coup de tonnerre politique, Netanyahou est donc assuré de se voir confier par le président Reuven Rivlin la tâche de former le prochain «gouvernement». Rivlin commencera la semaine prochaine les consultations avant de décider qui il mandatera. Il a jusqu'au 24 avril pour se prononcer.

Tout autre choix que celui de Netanyahou ferait sensation. Entre les 36 mandats du «Likoud» et ceux de ce qu'il appelle ses «partenaires naturels», Benjamin Netanyahou est en mesure de réunir 65 sièges sur 120.

Les résultats ont également confirmé que le parti «Nouvelle droite» de Naftali Bennett et d’Ayelet Shaked n'avaient pas réussi à franchir le seuil d’éligibilité, obtenant seulement 3,22% des voix, alors qu’il lui fallait 3,25% pour pouvoir siéger à la «Knesset».

L’officialisation des résultats a pris du retard suite au temps pris pour la vérification des suffrages exprimés par les soldats, les diplomates et les prisonniers, sachant que seulement quelques centaines de voix pouvaient conduire à des changements importants pour certains partis.

La «commission électorale centrale» a cependant souligné que des changements pouvaient encore intervenir d'ici la publication des résultats finaux, le 17 avril.

La juge Hanan Melcer, responsable du «Comité central des élections», a indiqué jeudi soir que 4.335.320 d’Israéliens avaient voté, sur les 6.335.387 électeurs de l’entité sioniste, soit une participation estimée à 68,4%, et ajouté que 30.756 voix avaient été invalidées.

Comments

//