noscript

Please Wait...

La Tunisie retirée de la blacklist de l’UE sur les paradis fiscaux

La Tunisie retirée de la blacklist de l’UE sur les paradis fiscaux
folder_openAfrique access_timedepuis 8 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec Sputnik

Grâce aux réformes fiscales engagées par la Tunisie, le pays vient de quitter la liste établie par l’Union européenne des pays considérés comme étant des paradis fiscaux, selon un communiqué du Conseil de l’UE. Il s’agissait jusqu’à présent de l’unique pays d’Afrique du Nord à figurer dessus.

Mardi 12 mars, le Conseil de l'Union européenne (CUE) a approuvé la nouvelle liste des pays et territoires non coopératifs en matière de fiscalité, autrement dit les paradis fiscaux, indique un communiqué du CUE. Cette liste, révisée sur la base de celle établie pour la première fois en 2017, ne contient plus la Tunisie, qui était le seul pays d'Afrique du Nord à figurer dessus.

« La première liste a été établie à la suite d'une évaluation des 92 pays et territoires tiers concernés réalisée en 2017 et était composée des pays et territoires qui n'avaient pas pris d'engagements concrets pour remédier aux carences constatées par l'UE », indique le texte du communiqué.

Le communiqué évoque les mesures que les pays inscrits sur cette liste devaient prendre afin de régulariser leur système fiscal à l'égard de l'UE, indiquant que « la plupart des engagements pris par des pays ou territoires tiers avaient pour date limite la fin de 2018 ».

« Le Conseil a adopté la liste révisée de l'UE des pays et territoires non coopératifs résultant de cet exercice et a approuvé l'état des lieux révisé concernant les engagements en cours de mise en œuvre », ajoute le texte.

Selon le communiqué du Conseil de l'union européenne, 25 pays, dont la Tunisie, ne font plus partie de la nouvelle liste révisée. Ces pays sont l'Andorre, Bahreïn, les Iles Féroé, le Groenland, Grenade, Guernesey, Hong Kong, l'Ile de Man, la Jamaïque, Jersey, la Corée, le Liechtenstein, Macao, la Malaisie, Montserrat, la Nouvelle-Calédonie, le Panama, le Pérou, le Qatar, Saint-Marin, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Taïwan, les Iles Turques-et-Caïques et l'Uruguay.

Cependant, la nouvelle liste noire de l'UE contient 15 pays: les Samoa américaines, les Samoa, Guam, la République de Trinité-et-Tobago et les îles Vierges américaines, qui figuraient déjà sur la liste établie en 2017. Les dix autres pays ajoutés à la liste sont l'île d'Aruba, Belize, les Bermudes, les îles Fidji, Oman, la Dominique, la Barbade, les Émirats arabes unis, les îles Marshall et Vanuatu.

Comments

//