noscript

Please Wait...

Jihad

Yémen: 1,2 million d’enfants sont confrontés chaque jour au conflit, selon l’UNICEF

Yémen: 1,2 million d’enfants sont confrontés chaque jour au conflit, selon l’UNICEF
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 10 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AlAhed avec ONU Info

«Au Yémen, près de 1,2 million d’enfants continuent de vivre dans 31 zones de conflit et zones de violences liées à la guerre, comme celles d'Hodeïda, Taëz, Hajjah et Saada», a précisé le Directeur régional d'UNICEF dans un communiqué.

Selon Geert Cappelaere, le conflit n’épargne aucun enfant et la situation des enfants au Yémen n'a pas suffisamment changé depuis l'accord de paix conclu à Stockholm le 13 décembre 2018.

«Depuis, huit enfants ont été tués ou blessés chaque jour, la plupart lorsqu’ils jouaient à l'extérieur avec leurs amis ou sur la route de l’école», a déploré M. Cappelaere.

A la veille de la conférence des bailleurs de fonds, l’UNICEF appelle à faire des enfants yéménites et de leurs droits la priorité.

«La violence ahurissante au cours des quatre dernières années, les niveaux de pauvreté élevés, et des décennies de conflits, de négligence et de pénuries pèsent lourdement sur la société yéménite, déchirant son tissu social, fondamental à toute société et en particulier pour les enfants», a déclaré le responsable de l’UNICEF.

Intensification de l’aide

L’UNICEF et ses partenaires humanitaires ont intensifié leurs efforts pour répondre aux besoins énormes des enfants et de leurs familles au Yémen, la plus grande crise humanitaire au monde.

Avec la Banque mondiale, le Fonds a fourni une assistance financière d'urgence à 1,5 million des familles les plus pauvres du pays, afin de les aider à éviter des mesures de survie extrêmes comme le travail des enfants, le mariage ou le recrutement.

Rien qu'en 2018, l’UNICEF a fourni  un traitement à plus de 345.000 enfants souffrant de malnutrition grave et un soutien psychosocial à près de 800.000 enfants pour les aider à surmonter les traumatismes qu'ils ont subis.

Appel aux contributions inconditionnelles

Le Fonds s’est félicité de la générosité des donateurs en 2019 en réponse l'appel de 542 millions de dollars pour venir en aide aux enfants, soulignant toutefois que «la générosité seule ne permettra pas de mettre fin aux souffrances des enfants au Yémen».

L’UNICEF a réitéré son appel à toutes les parties belligérantes à mettre fin à la violence à travers le pays, à protéger les civils, à protéger les enfants du danger et à autoriser les livraisons humanitaires aux enfants et à leur famille, où qu’ils se trouvent au Yémen.

Alors que la communauté internationale se réunit à Genève cette semaine, l'UNICEF a lancé un appel à des «contributions sans conditions» pour fournir une assistance vitale aux enfants du Yémen. L'agence onusienne préconise un «réinvestissement massif» au Yémen pour aider les enfants à avoir l'avenir auquel tout parent du monde aspire pour ses propres enfants.

«C’est la seule façon pour le Yémen de se relever. Sinon, le Yémen sera miné par la violence et son avenir ne tiendra qu’à un fil, avec des conséquences désastreuses pour les enfants», a averti Geert Cappelaere.

Comments

//