noscript

Please Wait...

Syrie : Erdogan veut «une zone de sécurité», sinon il s’en chargera lui-même

Syrie : Erdogan veut «une zone de sécurité», sinon il s’en chargera lui-même
folder_openSyrie access_timedepuis 8 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé aujourd'hui à la création « dans quelques mois » d'une « zone de sécurité » dans les régions syriennes frontalières de la Turquie, faute de quoi Ankara se chargera seul de la mettre en place.

« Nous nous attendons à ce que la promesse (faite par les Etats-Unis, NDLR) de créer une zone de sécurité pour protéger nos frontières des terroristes soit tenue dans quelques mois. Sinon, nous nous en chargerons nous-mêmes », a déclaré Recep Tayyip Erdogan dans un discours retransmis à la télévision.

Le 15 janvier, Erdogan a indiqué mardi que la Turquie était prête à établir une « zone de sécurité » en Syrie entre sa frontière et les positions d'une milice kurde soutenue par Washington, une décision perçue par Damas comme une agression.

Ce dispositif avait été évoqué dans un entretien téléphonique entre Erdogan et Donald Trump destiné à apaiser les tensions après que le président américain eut menacé de « dévaster » l'économie de la Turquie si celle-ci attaquait les combattants kurdes en Syrie.

Au cours de cette conversation « extrêmement positive », Trump avait « mentionné une zone de sécurité d'une largeur de 20 miles, ce qui représente plus de 30 km, qui sera établie par nous le long de la frontière », avait déclaré Erdogan.

Source : sites web et rédaction

Comments

//