noscript

Please Wait...

Yémen : Le CICR prépare un échange de détenus

Yémen : Le CICR prépare un échange de détenus
folder_openMoyen Orient access_timedepuis 9 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Des listes de prisonniers ont été préparées, comportant jusqu'à 15'000 personnes, selon le directeur régional du CICR Fabrizio Carboni. 15 délégués ont été envoyés au Yémen.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) se prépare activement à son rôle dans un possible échange de milliers de détenus au Yémen conformément à l'accord conclu en décembre. Il a dépêché sur place quinze délégués pour ce dispositif.

La semaine dernière, le gouvernement en exil d’Abd Rabbo Mansour Hadi et le mouvement d’Ansarullah se sont réunis à Amman, en Jordanie, pour aborder l'application de l'accord approuvé lors des pourparlers menés par l'ONU en Suède. Cet arrangement constituait l'une des mesures d'établissement de la confiance entre eux avec l'évacuation des blessés qui a eu lieu.

Jusqu'à 15,000 personnes

Des listes de prisonniers ont été préparées mais ne sont pas encore achevées. Elles pourraient rassembler jusqu'à 15,000 personnes. « Nous espérons que ce processus se poursuivra ces prochains jours», a affirmé mercredi à Genève le directeur régional du CICR Fabrizio Carboni.

L'organisation remet «en état» les sites dans lesquels les détenus seront rassemblés avant leur transport vers l'aéroport. En collaboration avec le Croissant-Rouge yéménite, elle se prépare à apporter des soins à ceux qui en auront besoin. Deux avions, dotés de 200 places chacun, pourront acheminer les prisonniers entre Sanaa et Sayoun.

Millions de personnes affectées

«Mais c'est uniquement si les parties continuent d'aller de l'avant que cette opération a une chance d'aboutir», affirme M. Carboni. «Nous devons à tout prix saisir cette occasion de faire avancer la paix» et «d'apaiser la douleur des familles dispersées».

Cette semaine, l'émissaire de l'ONU Martin Griffiths s'est rendu au Yémen pour tenter d'accélérer l'application de la trêve dans le port d'Hodeïda où arrive l'immense majorité de l'assistance humanitaire dans ce pays en état de crise à cause de l’offensive de la coalition menée par l’Arabie saoudite.

Source : agences et rédaction

 

Comments

//