noscript

Please Wait...

France: «plan d’action» contre les traversées de la Manche par les migrants

France: «plan d’action» contre les traversées de la Manche par les migrants
folder_openFrance access_timedepuis 9 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Pour dissuader les migrants qui tentent toujours plus nombreux de franchir la Manche sur des embarcations de fortune, la France s'est doté vendredi d'un «plan d'action» contre ces traversées risquées qui inquiètent vivement côté britannique.

Renforcement de la surveillance des ports et du littoral nord, sensibilisation des professionnels, lutte contre les passeurs... «Ce plan doit nous permettre de mettre fin à ces traversées» qui sont «non seulement illégales mais par ailleurs extrêmement dangereuses», a dit le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner, cité dans un communiqué.

Ces mesures viennent en amont d'un «plan d'action conjoint franco-britannique», actuellement en cours d'élaboration et qui sera avalisé «à l'occasion d'un déplacement prochain de Christophe Castaner à Londres», a ajouté le ministère sans donner de date précise.

L'an dernier, 504 migrants ont tenté de franchir la Manche et 276 d'entre eux sont parvenus à «atteindre les eaux et les côtes britanniques», selon le communiqué. Londres avait de son côté chiffré à 539 le nombre des tentatives, dont 80% dans les trois derniers mois.

«C'est notre intérêt, comme celui du Royaume-Uni, de tout mettre en œuvre pour ne pas laisser se développer de nouvelles filières qui seraient susceptibles d'attirer à nouveau des migrants irréguliers sur notre littoral», a relevé M. Castaner.

Le «plan zonal et départemental» repose «sur cinq axes», avec notamment un renforcement de la coordination entre les forces de police/gendarmerie de la région d'une part et des moyens en mer du Nord et dans la Manche (douanes, marine nationale, gendarmerie maritime) d'autre part. Ces moyens «ont été renforcés et mis en alerte pour assurer une surveillance 24h/24 des espaces maritimes», peut-on lire dans le communiqué.

Il est également prévu «un renforcement de la surveillance et de la sécurisation» des ports de Boulogne-sur-Mer et de Calais, ainsi que «des plages et des lieux potentiels de mise à l'eau en dehors des ports».

Source: agences et rédaction

Comments

//