noscript

Please Wait...

58% des «Israéliens» insatisfaits de Netanyahu en tant que ministre de la Guerre

58% des «Israéliens» insatisfaits de Netanyahu en tant que ministre de la Guerre
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 11 mois
starAJOUTER AUX FAVORIS

Un mois après la prise de fonctions du Premier ministre Benjamin Netanyahu en tant que ministre de la Guerre, une majorité d’«Israéliens» sont insatisfaits de ses nouvelles initiatives, selon un sondage réalisé par «Hadashot TV» dimanche après une semaine d’opérations anti-israéliennes en Cisjordanie occupée.

Selon l’agence de sondage Midgam, 58% des personnes interrogées ont déclaré être «insatisfaites» ou «très mécontentes» de la performance du Premier ministre en tant que ministre de la Guerre.

Sur 533 sondés, seuls 7% se disent «très satisfaits» de Netanyahou et 26% se disent «satisfaits».

Netanyahu a pris le portefeuille de la Guerre le 19 novembre dernier après la démission d’Avigdor Lieberman suite au cessez-le-feu conclu entre «Israël» et le Hamas. Lieberman avait notamment qualifié la trève de «capitulation devant le terrorisme.»

Le ministre israélien de l’Education, Naftali Bennett, la ministre de la Justice, Ayelet Shaked, ainsi que d’autres membres des partis de la coalition se sont par ailleurs rassemblés devant la résidence du Premier ministre dimanche aux côtés des manifestants, critiquant sa politique de sécurité.

«Nous en avons marre des promesses. Le Premier ministre a décidé que les maisons des terroristes seraient démolies dans les 48 heures, mais ils n'ont pas encore démoli les maisons des meurtriers d'Ari Fuld et des soldats à Givat Assaf. Monsieur le Premier ministre, si vous faites une promesse, tenez-la», a déclaré Naftali Bennett lors du rassemblement devant la résidence de Benjamin Netanyahu, où des centaines de personnes étaient réunies.

Néanmoins, selon le sondage, Netanyahou conserverait une large avance sur ses adversaires politiques si des élections étaient organisées aujourd’hui. Mais le candidat de l'opposition Yair Lapid du parti «Yesh Atid» pourrait réduire l'écart des voix et se rapprocher d'une éventuelle victoire.

Source : sites web et rédaction

 

 

Comments

//