noscript

Please Wait...

Jihad

Gaza: le Hamas assure qu’«Israël» a «supplié» pour que le dernier cessez-le-feu soit décrété

Gaza: le Hamas assure qu’«Israël» a «supplié» pour que le dernier cessez-le-feu soit décrété
folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis un année
starAJOUTER AUX FAVORIS

Le Hamas a affirmé lundi que c'était «Israël» qui avait «supplié» pour qu'un cessez-le-feu soit décrété la semaine dernière dans la bande de Gaza, faisant ainsi écho aux propos de Benyamin Netanyahu qui avait assuré que «nos ennemis (nous) ont supplié».

L’Entité sioniste «sait qu'il peut déclencher une guerre, mais qu'il est impossible d'y mettre un terme. C'est pourquoi Israël a demandé un cessez-le-feu par l'intermédiaire de médiateurs», a répondu aux propos du Premier ministre du gouvernement de l’occupation, Husam Badran, membre du «bureau politique» du Hamas, selon Arabi 21 news.

Il a ajouté que le Hamas ne sera pas amené à «payer un prix politique» en échange de tout accord avec «Israël» concernant une trêve à long terme, assurant que de tels accords n'impliqueront aucune restriction à la Résistance palestinienne.

Le responsable du Hamas a par ailleurs souligné que les récents pourparlers avaient été possible grâce aux manifestations hebdomadaires organisées le long de la frontière entre la bande de Gaza et «Israël».

Lors d'une cérémonie à Sde Boker à la mémoire de l'ancien Premier ministre David Ben Gurion, Benyamin Netanyahou avait affirmé que tout comme le Premier ministre à l'époque, il devait prendre des décisions difficiles fondées sur des connaissances inconnues du public.

Il avait défendu le cessez-le-feu conclu avec le Hamas et des groupes armés palestiniens basés à Gaza, assurant aux citoyens israéliens que «nos ennemis ont supplié pour un cessez-le-feu».

Un haut responsable du Jihad islamique dans la bande de Gaza, Nafez Azzam, a pour sa part déclaré lundi que son groupe respecterait le dernier cessez-le-feu aussi longtemps qu'«Israël» en ferait autant. Les factions palestiniennes dans la bande de Gaza «ne veulent pas entrer en guerre à ce stade», a-t-il ajouté.

Source : sites web et rédaction

Comments

//