Infos d’ALAHED
french.alahednews.com.lb
 
CPI: 9 à 11 ans requis pour l’extrémiste ayant détruit des mausolées de Tombouctou Des documents secrets sur des sous-marins français divulgués, Paris enquête La Russie ouvre une enquête contre le ministre ukrainien de la Défense L’Allemagne adopte son nouveau plan de défense civile Japon: une femme meurt fauchée par un conducteur qui jouait à Pokémon Go Près de 80% des Français ne veulent pas de Sarkozy comme président Damas condamne l’intervention turque en Syrie : «violation flagrante» de la souveraineté Washington veut envoyer 4.200 militaires supplémentaires en Europe de l’Est USA: Donald Trump accuse Hillary Clinton de «corruption» digne «du tiers-monde» «Les USA sont derrière la tentative de putsch en Turquie», selon Abdollahian HRW : Manama cible de manière systématique les religieux chiites Une rue de Téhéran portera le nom du cheikh saoudien Nimr Baqer al-Nimr En Syrie, 30.000 cadavres de terroristes étrangers posent problème Ventes d’armes à l’Arabie: Londres viole le Traité international sur le commerce des armes, selon Ofxam Violent séisme en Italie: au moins 18 morts, «la moitié de la ville a disparu» Attaque chimique de la Ghouta en 2013: la Syrie accuse la France Belgique: le fils d’un imam radical interpellé pour une vidéo appelant au «meurtre des chrétiens» La Corée du Nord a tiré un missile depuis un sous-marin Yémen: 14 martyrs dans des raids de la coalition sur une usine à Sanaa Des «rebelles syriens» dits «modérés» filmés en train de décapiter un enfant à Alep Mohamed Abrini, suspect dans les attentats de Paris, arrêté en Belgique Les Palestiniens tentent de faire condamner les implantations à l’ONU Pyongyang a testé avec succès un moteur de missile balistique intercontinental Texas: une fusillade sur une base aérienne fait au moins deux morts Yémen: cessation totale des actions militaires ? Frontière franco-italienne : un camp de migrants évacué par la police Migrants: une femme et un enfant périssent dans un nouveau naufrage en Egée Burkina : les putschistes sous très forte pression Un ex-gouverneur philippin arrêté en Thaïlande Patrouilles israéliennes le long de la frontière avec le Liban Attaque contre l’ambassade des Emirats arabes unis à Tripoli
Livre d'or Liste D'adresses عربي english español facebook twitter rss
les catégories >> ACTUALITÉS >> Amériques >> Amériques

Diminuer le texte Augmenter le texte  Imprimer
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a estimé qu'un règlement du contentieux nucléaire iranien pourrait intervenir assez rapidement.

«Il est possible d'avoir un accord plus tôt, en fonction du degré d'ouverture et de clarté de l'Iran», a déclaré John Kerry dimanche 29 septembre dans une interview diffusée dans l'émission «60 minutes» de CBS.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry«Si c'est un programme (nucléaire) pacifique, et que nous pouvons tous le constater - que le monde entier peut le constater -, les relations avec l'Iran pourront changer radicalement, pour le mieux, et pourront changer vite», a-t-il affirmé.

John Kerry a déclaré que l'Iran, qui multiplie les signes d'ouverture depuis que Rohani a succédé cet été à Mahmoud Ahmadinejad, pouvait prouver sa sincérité en ouvrant ses installations nucléaires aux inspections et en ne dépassant pas certains seuils d'enrichissement de l'uranium.

«L'Iran doit prendre rapidement des mesures», a-t-il dit, «des mesures claires et convaincantes, pour répondre aux obligations de la communauté internationale concernant ses programmes nucléaires.»

Et M. Kerry de poursuivre : «Les mots ne remplacent pas les actes. Ce qu'il nous faut, ce sont des actes prouvant que nous et nos alliés dans la région ne pourront jamais être menacés par ce programme».

Interrogé sur la chaîne ABC, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a réaffirmé que le droit de son pays à enrichir de l'uranium à des fins pacifiques n'était pas négociable, tout en ajoutant que l'Iran n'avait pas besoin d'uranium de qualité militaire.

Hassan Rohani et Barack Obama se sont parlés au téléphone vendredi, une première entre dirigeants iranien et américain depuis la révolution islamique de 1979 à Téhéran.

Source : agences
30-09-2013 | 12:23
Nom
courrier éléctronique
Titre
Commentaire
Image de Validation


Le Flash

Articles en relation

Recherche
Vers le haut